Grave - Dominion VIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grave - Dominion VIII

Message par Blackpsychoz le Sam 2 Aoû - 14:08

Tracklisting : 1. A World In Darkness / 2. Fallen (Angel Son) / 3. Deathstorm / 4. Stained By Hate / 5. Bloodpath / 6. Annihilated God / 7. Sinners Lust / 8. Dark Signs / 9. 8th Dominion /

Même si j’ai un petit train de retard sur cette sortie, je pense cependant qu’il n’est pas inutile que l’on s’arrête rapidement sur la dernière offrande de Grave. Surtout lorsqu’on leur connait leur réputation, maîtres incontestés de ce que l’on appelle résolument du Swedish Death Metal au côté de piliers comme Dismember, Entombed et Unleashed. Et c’est à croire que 2008 est une année de la plus haute importance pour une partie de ses pionniers du death metal, Grave fête cette année ses 20 bougies, tout comme Dismember qui les a soufflées un peu plus tôt en marquant le coup avec un album éponyme puissant et racé, Grave sort "Dominion VIII" en ce milieu d’année, en même temps que le "Hammer Batallion" d’Unleashed.

Loin d’être innocemment appelé de cette façon, "Dominion VIII" est en fait le huitième album du groupe. Mais le chiffre "8" fait aussi allusion à l’année de sortie de celui-ci ainsi qu’à l’année 1988 où Grave a été créé, sur les cendres de Corpse.
Marqué au fer rouge d’un nom à la forte symbolique, "Dominion VIII" montre que Grave tend à revenir vers les racines du groupe, délaissant les éprouvants blast-beats et les parties plus techniques. Grave choisi ici d’aborder un death metal d’antan, plus simple, plus basique, et surtout plus direct.

Alors, force est de constatér qu’un death metal comme celui-là, on en a entendu des centaines de fois. Mais au-delà de ça, la patte Grave se fait incontestablement ressentir, et que la puissance et le son crasseux typiquement Swedish Death Metal prennent aux tripes. Et c’est sans nul doute ça qui fait la différence et que "Dominion VIII" se laisse écouter dès "A World In Darkness" qui met les bouchées doubles sur la lourdeur qui va peser sur nos épaules tout du long de cet album. Le truc c’est qu’avec un monstre comme Grave, c’est qu’on sait à qui on à faire, et ce qu’on va se prendre dans les oreilles. Et force de cette certitude, c’est que dans tous les cas ça ne fera pas dans la dentelle, mais plutôt à coups de rythmiques thrashy et de riffs acérés.

Comme ils en avaient pris l’habitude depuis quelques albums, les suédois n’ont pu s’empêcher encore une fois de reprendre un de leurs vieux morceaux. Ici on a le droit à une remise au goût du jour de "Annihilated Gods" que l’on trouvait en 1988 sur la première démo du groupe, "Sick Disgust Eternal". Excellente reprise qui part ailleurs serait presque le meilleur morceau qui alimente cet album.

Car si l’album se laisse écouter tranquillement, il en va aussi que par moment on en décroche, la faute à un death metal sûrement trop basique, trop entendu, même si le morceau éponyme clôture de la plus magistrale des manières un album de death metal d’un monstre qui se respecte. Loin de surprendre, Grave a au moins le mérite de pouvoir faire plaisir aux vieux de la vieille, nostalgiques d’un vrai death metal sans fioriture ni artifice. Mention spéciale à l’artwork vraiment très réussi et qui s’inscrit dans une lignée purement death (ça c’est sûr) !

Note : 14/20
avatar
Blackpsychoz
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 897
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 30/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://death-and-black.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum