In Flames - A Sense Of Purpose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In Flames - A Sense Of Purpose

Message par Blackpsychoz le Mar 22 Avr - 0:01



Tracklisting : 1. The Mirror's Truth / 2. Disconnected / 3. Sleepless Again / 4. Alias / 5. I'm the Highway / 6. Delight and Angers / 7. Move Through Me / 8. The Chosen Pessimist / 9. Sober and Irrelevant / 10. Condemned / 11. Drenched In Fear / 12. March To The Shore /

Il était temps que je m’attable à chroniquer ce "A Sense Of Purpose", une quinzaine de jours ont passée depuis sa sortie. Inutile que je m’attarde à présenter In Flames, sa désormais grande renommée l’ayant fait depuis déjà quelque temps. Mais si on revient tout de même un peu sur le passé du groupe, on peut tout de même (re)souligner qu’In Flames a poser les bases du death metal mélodique made in Sweden. Mais il y a 6 ans de cela, les Suédois s’en sont quelque peu éloignés en proposant avec "Reroute To Remain" un metal plus moderne. Et à cause de cette évolution, In Flames a perdu bon nombre de leurs fans de la première heure, effrayés par la contemporanéité de cette nouvelle vision musicale du coup définie comme néo death metal mélodique.
Malgré cette malheureuse fuite d’adeptes, In Flames n’en a pas démordu pour continuer vers sa nouvelle ligne de conduite musicale. Car si on a tendance à dire que néo rime avec commerce, le combo a atteint un nouveau public, d’une densité bien supérieure à l’époque des "The Jester Race" et autre "Whoracle". Il est vrai qu’il en faut peu pour alimenter une polémique, mais il est surtout dur de s’en défaire. Le tout est de ce faire son propre avis sur le sujet et défendre son point de vue ; le groupe lui je pense n’a aucun mal à vivre cette nouvelle prise de position.

Mais ne vous y méprenez pas, je ne suis pas entrain de vous dire qu’In Flames a préparé un retour aux sources avec "A Sense Of Purpose", on reste tout de même sur les plates bandes amorcées par "Reroute To Remain". Pour ma part j’ai justement découvert In Flames avec ce dernier qui a l’avantage de mettre une pêche de compétition et pourrait (si c’était le cas) me sortir d’une profonde dépression, tout comme "Come Clarity" d’ailleurs. Je ne me prive cependant pas à prendre plaisir en écoutant un petit "Clayman".
Mais dans le cas de "A Sense Of Purpose", le plaisir n’est pas tout à fait le même. Ouvert par "The Mirror’s Truth", titre sur lequel les Suédois ont vraiment tout misé entre autre avec un vidéo-clip en guise de promo, une certaine perplexité m’anime déjà. Une impression qui me suit d’ailleurs pratiquement tout du long de l’écoute de cet album, même si elle aurait tendance à s’atténuer lorsqu’arrive "I’m The Highway" grâce à son riff entrainant.
Comment omettre de citer le quelque peu expérimental "The Chosen Pessimist", qui du haut de ses 8 minutes offre un moment de répit. On pourrait avoir tendance à dire que ce morceau a la particularité de casser le rythme énergique de l’album. Je dirai au contraire que cette OVNI musical crée un relief en plein cœur de cet album dégageant des morceaux particulièrement plat.

Vous l’aurez compris, pour moi la déception est de mise. J’attendais plus de la part d’un groupe comme In Flames, qui m’avait laisser une bien meilleure impression avec "Come Clarity". Même si l’apport de clavier est un peu plus importante que sur les 3 premières production et qu’il rappelle parfois l’atmosphère des débuts des Suédois, ceci ne suffit pas à ce que "A Sense Of Purpose" soit détonnant. Le plat est en définitif fade et manque d’épices pour relever le tout. Le chant d’Anders et ses refrains accrocheurs et facilement mémorisables auxquels on s’était habitués manquent ici de punch. Même si "A Sense Of Purpose" fait figure de (légère?) déception pour ma part, ce n’est pas un mauvais album pour autant. L’artwork vraiment spécial dont je cherche encore la signification (tout comme le vidéo-clip vraiment bizarre!) reflète une musique que je ressent comme tout aussi particulière. Oui en réalité je ne sais pas vraiment où In Flames veut en venir et je me demande même si ils ne se sont pas emmêlés les pattes en voulant rouler un peu plus longtemps encore sur leur route de la modernité aimanté par une volonté commerciale. Ceci ne m’empêchera pas de rejeter une oreille dessus et de tout de même prendre un certain plaisir à l’écouter, mais j’attend la séance de rattrapage avec impatience.
avatar
Blackpsychoz
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 897
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 30/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://death-and-black.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum