Interview de Dismember (Swedish Death Metal - Suède)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de Dismember (Swedish Death Metal - Suède)

Message par Blackpsychoz le Dim 20 Avr - 21:52



Propos de Tobias Cristiansson (Basse) recueillis par Blackpsychoz
Interview réalisée Par mail le 20/04/2008

Tonton JL était aujourd'hui à court de chronique pour fournir la nouvelles couvertures et la newsletter. Je n'ai trouvé comme bouche trous qu'une interview de Dismember, qui d'après les dires de quelques personnes serait pionnier d'un style de metal! Excusez du peu! Après avoir chroniqué un peu avant sa sortie leur dernier album éponyme, j'ai eu l'opportunité de poser quelques questions à Tobias Cristiansson. Entretien avec un bassiste qui adore les escargots cuisinés à la Française!


Salut Dismember, c’est un honneur de vous interviewer.
Dans un premier temps, peux tu nous présenter le groupe pour les ignares qui ne vous connaissent pas ?


Le groupe se compose de Matti Karki au chant, Martin Persson et David Blomqvist à la guitare, Thomas Daun à la batterie et moi à la basse.

Cela fait maintenant 20 ans que vous faites parti de la scène metal internationale. Qu’est ce que cela fait de savoir qu’on est pionnier d’un genre ?

Oui, si on remonte en arrière en 1988 lorsque David et Fred Estby (Batterie) ont fondé Dismember, je ne faisais pas parti du groupe à l’époque mais on peut dire que Dismember avec quelques autres groupes de Stockholm ont créé un style spécial de death metal, connu sous le nom du basique Swedish Death Metal. Maintenant, je suis très fier de faire parti de Dismember, ainsi que de toujours sortir de nouveaux albums et tourner partout dans le monde. Et puis c’est toujours cool quand tu parle avec des gens et que tu les entends dire que Dismember a eu une grande influence sur eux et représente beaucoup. Tout cela me rend très fier de ce que nous faisons.

Quelles sont vos relations avec les autres pionniers du Swedish death metal comme Unleashed ou Entombed?

Actuellement très bonne! En 2006, nous avons fait le Master of Death Tour ensemble avec Grave, Entombed et Unleashed, et nous avons vraiment passé du bon temps ensemble ! On s’est tapé des fous rires tous les jours. Et le dernier vendredi, j’ai joué ici à Stockholm avec Demonical et Necrophobic et là j’ai rencontré les membres de tas de groupes comme Entombed, Grave, Nifelheim, Bloodbatg, Vicious Art, etc… Ce n’est pas comme si on trainait tous les jours mais des fois on se retrouvait et on buvait quelques bières ensemble. Nico Elgstrand, le bassiste d’Entombed a d’ailleurs réalisé notre nouvel album, c’est un grand mec et c’est un plaisir de travailler avec lui. Il est très professionnel et en même temps terriblement drôle, c’était donc vraiment amusant d’enregistrer notre nouvel album avec lui.

Dismember a connu des hauts et des bas. Quels sont les meilleurs et les pires souvenirs du groupes ?

Pour moi une des plus mauvaises expériences, mais aussi une des plus drôles doit être lorsque nous avons tourné en Russie en 2006 et après avoir joué à St Petersburg. Nous avions mangé quelque chose sur le lieu du concert, et après notre prestation il nous a fallu reprendre la route de nuit pour nous rendre à la ville suivante. Et à un moment tous le monde dans le bus c’est senti mal. Dans un premier temps, J’ai juste essayé d’ignorer cela, mais lorsque tu entends que tout le monde commence à ce plaindre d’être malade, j’ai compris qu’on avait mangé quelque chose de pas frais. Ensuite Matti a dit au chauffeur « arrête le bus je dois sortir ! ». Nous nous sommes donc arrêtés en plein milieu d’une autoroute russe, et quand j’ai vu Matti commencer à gerber il a fallu que sorte pour en faire de même, avant que le reste du groupe se joigne à nous afin d’en faire autant ! Cela devait être une belle image, tous les membres de Dismember sur le bord de la route entrain de vomir ses tripes ! Nous avons été malades toute la nuit, personne ne trouvait le sommeil et pour cause nous devions tout le temps dire au chauffeur d’arrêter le bus pour aller vomir ! C’était une des plus misérables nuits de ma vie, mais lorsque l’on regarde en arrière on peut juste en rire.
Un des meilleurs souvenirs qui me vient de suite à l’esprit est la tournée que nous avons fait en Australie. Nous avons fait quelques concerts incroyables là-bas, mais nous avions aussi quelques jours de congé pour visiter le pays, et prit le temps d’aller à la pêche du côté de Melbourne. Nous avons tourné avec Gospel Of The Horns qui sont vraiment des bons types. Si vous regardez dans le livret de notre nouvel album, vous pouvez voir une photo de Matti et Chris de Gospel Of The Horns montrant son impressionnant tatouage de Dismember. J’ai pris cette photo sur le bateau avec lequel nous avons voyagé. Cela nous a fait de bon souvenir en effet.

Le groupe fête cette année ses 20 ans et sort donc sont huitième album. Est-ce volontaire de votre part que cet album soit éponyme ?

C’est juste un grand nouvel album de Dismember, et nous avons donc choisi cette fois-ci de ne pas donner de nom à l’album. C’est Matti qui a avancé l’idée et nous nous sommes donc orienté vers cela. C’était vraiment le meilleur choix que nous pouvions faire, et nous l’avons tous reconnu car nous ne voulions pas que notre album est n’importe quel titre, sans cela son image pourrait être détruite. Nous sommes aussi vraiment satisfait de la jaquette de l’album, elle est vraiment forte et est dans la lignée des cover que l’on peut voir aujourd’hui.
Peut être que l’on fera quelques fêtes d’anniversaire plus tard dans l’année, nous ne savons pas encore, nous commençons tout juste à composer quelques plans.

Peux-tu nous parler un peu plus de votre dernier album?

Nous avons commencé à écrire quelques morceaux pour l’album début 2007, et s’est vraiment allé vite. Ensemble nous avons obtenu rapidement 5 ou 6 chansons, chacun avait plein d’idées. Mais ensuite Fred Estby a décidé de quitter le groupe et donc l’écriture des morceaux s’est arrêtée. Entre temps, nous avons commencé à cherché un nouveau batteur et quand Thomas Daun est arrivé dans le groupe nous avons dû répéter des vieux morceaux avec lui car nous devions partir en tournée en Europe de l’est à ce moment là. Nous avons pu commencer à écrire plus sérieusement à la fin de l’été. C’est surtout David, Martin et moi qui avons fait la musique, Matti lui a sorti un riff. Mais on peux dire que nous créons la musique ensemble, comme une équipe, on est vraiment content des morceaux qui sont sortis. Matti a réalisé une grande performance en studio. Comme je te disais, nous avons enregistré l’album avec Nico Elgstrand dans un petit studio de Stockholm appelé B.A.S, à savoir que nous avons enregistré sans l’aide d’ordinateur. Le son est gras et puissant, très brut et bénéficie d’un acoustique live, et c’est justement ce que nous voulions. Nous n’avons pas voulu d’un son digital pour lequel beaucoup de groupe opte aujourd’hui, malgré que l’album bénéficie tout de même une qualité d’enregistrement récente. Je pense que notre album sort de la masse de tout ce que l’on peut entendre aujourd’hui.

En 2005, vous avez quitté Karmageddon Media pour signer chez Regain Records. Cela vous a-t-il ouvert de nouvelles opportunités de signer avec Regain Records?

Oui, vraiment. Regain a été jusque là très bon. Ils croient vraiment en nous et leur travail de promotion fonctionne bien. C’est un label de taille parfaite, pas trop petit mais pas trop grand non plus, nous avons la priorité dès que nous sortons quelque chose. Au départ Dismember travaillait avec Nuclear Blast Records et les rapports avec eux étaient bon. Mais au milieu des années 90 le label c’est étendu et c’est vraiment agrandi lorsqu’ils ont signés des groupes comme Hammerfall et Manowar. Dismember a donc obtenu une priorité bien inférieure au sein de Nuclear Blast, le label n’a d’ailleurs pas fait grand-chose pour Death Metal et en particulier Hate Campaign. Mais maintenant Regain Records fait du bon boulot pour nous et à l’heure qu’il est je ne pense pas qu’il y ait de meilleur label pour nous.

Le plaisir de jouer pour un groupe comme Dismember est-il toujours présent après 20 ans d’existence?

Pour moi c’est juste énorme, j’adore voyager en plus. Je n’ai aucune difficulté à m’éloigner de la maison parce que je n’ai pas de petite amie ou de gosses à m’occuper. Mais il vrai que l’on doit sacrifier énormément de temps, entre les moments où on répète, où on écrit, les sessions d’enregistrement et les tournées. Tout ceci prend énormément de temps, il faut vraiment s’y consacrer à fond et toujours désirer ardemment faire de la musique année après année. David et Matti font ça depuis tellement longtemps maintenant, je sais que malgré tout ils aiment toujours ce qu’ils font. Je veux dire que c’est pas amusant tout le temps, bien sûr vous avez des hauts et des bas, comme quand on voyage dans de mauvaises conditions et lorsque nous sommes en tournée il est presque impossible de pas s’enrhumer ! Mais j’aime faire ça de toute façon, c’est la meilleure chose que je peux faire, sans cela je m’ennuierais, si je n’étais pas non plus dans un autre groupe.

Avez-vous prévu une tournée pour promouvoir votre dernier album? Comptez-vous passer en France ?

Nous avons fait une longue tournée Européenne cette année, mais malheureusement nous ne sommes pas arrivé jusqu’en France, je n’ai d’ailleurs pas vraiment su pourquoi. Nous avons tournée presque un mois ensemble avec Hatesphere et Fall Of Serenity. Nous revenons juste d’une tournée au Royaume-Unis qui était énorme et bien organisée. On aimerai vraiment jouer en France, la dernière fois que nous y sommes passé s’était pour le Masters Of Death Tour 2006, on a joué à La Locomotive à Paris un Lundi et c’était vraiment fantastique ! Avec un moshpit complètement dingue ! Je sais que la scène metal française est en pleine croissance et on aimerai jouer là-bas. On projette d’ailleurs d’y donner quelques concerts mais à l’heure qu’il est rien n’est encore décidé donc je ne peux pas te donner d’infos sur le sujet. Mais j’ai visité Paris en 2007 et je suis allé à quelques concerts et bars metal (comme le Chien Noir) et j’y est vu une bonne atmosphère là-bas, c’était vraiment cool de voir ça. J’ai aussi eu le plaisir d’être présenté à ce grand et vieux groupe Français qu’est Sortilège, ils sont vraiment excellent. Même si je ne comprenais pas ce qu’ils disaient c’était foutrement excellent ! J’aimerais aussi retourner là bas pour manger des escargots à l’ail, c’est vraiment délicieux !

Pour finir as-tu une petite exclusivité à annoncer aux fans français?

Comme je te disais, j’aimerai beaucoup retourner en France et revoir mes amis que j’ai là-bas. Donc j’espère que nous pourrons venir jouer un peu de Stokholm Death Metal pour tout les français en 2008.
Soyez sans crainte pour achetez le nouvel album de Dismember si vous aimez les vieux trucs vous aimerez celui-ci !

Cheers !
avatar
Blackpsychoz
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 897
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 30/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://death-and-black.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum