Jesu - Lifeline (2007)

Aller en bas

Jesu - Lifeline (2007)

Message par Barak le Dim 17 Fév - 14:53



Line-up
Justin Broadrick (chant, guitare, prog)
Diarmuld Dalton (basse)
Ted Parsons (batterie)

Tracklist
1. Lifeline
2. You Wear Their Masks
3. Storm Comin'On
4. End Of The Road

Jusqu’à aujourd’hui, chaque EP de Jesu a fait figure d’avant goût. Un moyen pour Justin Broadrick de préparer l’auditeur à ce qui lui tombera dans les esgourdes sur le prochain album. Ainsi "Heartache" annonçait les prémices d’une musique lourde et dépressive alors que l’excellent "Silver" fut pour l’ex guitariste de Napalm Death la solution toute trouvée pour casser l’image du groupe et annoncer une montée vers la lumière et la grâce (petite pause nostalgique de votre serviteur…). C’est donc comme à l’accoutumée et après un superbe album, "Conqueror", que Jesu nous revient (Jeeeeeesu revient parmi les siens …Pardon), un nouvel EP dans sa besace intitulé "Lifeline".

Tout d’abord un constat s’impose de lui-même, l’évolution entre "Conqueror" et "Lifeline" est moindre par rapport au changement opéré entre l’album éponyme et "Silver". Pourtant le groupe ne fait pas du sur place, n’exagérons pas non plus. Ce qui ressort de l’écoute de cet EP est tout d’abord le fait que Jesu semble avoir trouvé son chemin, apôtre de l’obscurité et de la lourdeur à ses débuts, les membres du groupe semblent avoir fait le choix de rester dans la lumière. "Lifeline" est transcendé par une beauté sans pareil qui repose sur une recette déjà utilisé par le combo anglais auparavant. Des guitares saturées et planantes, une basse lancinante et une des beats électro minimalistes et espacés donnant à l’ensemble un rythme très lent, sans pour autant être chiant ou donner l’impression d’un truc raté car mou du genou. Mieux, "You Wear Their Masks" s’impose comme l’une des plus belle réalisation de Jesu à ce jour, l’ambiance est indescriptible, on flotte sur un nuage, bercé par la lumière du soleil, un moment de paradis, une espèce de bonheur incommensurable, de béatitude extraordinaire et là un nouveau constat se fait : Jesu parait s’être définitivement écarté de toute influence metal et semble désormais bien seul dans son univers.
La troisième piste n’est pas non plus négligeable puisqu’elle marque l’apparition en guest vocal de la chanteuse Jarboe et son timbre de voix si particulier en parfait contraste avec la musique. Alors que Jesu semble vouloir faire planer l’auditeur, la chanteuse par son chant presque parlé semble vouloir vous retenir par les jambes et vous empêcher de vous envoler définitivement. Un paradoxe très intéressant et extrêmement bien développé tout au long de ce titre qui fait immédiatement mentir mes propos tenus quelques lignes plus haut. Jesu sait quand il le faut, revenir à une musique métallisée en témoigne ces riffs tranchants et lourds en fin de piste. En guise de conclusion arrive a point nommé "End Of The Road" qui vous fera perdre la tête et qui se montre un formidable melting-pot de ce qu’est Jesu, entre les riffs lourds et noisy du démarrage et les envolées qui vous balanceront directement dans la stratosphère si bien qu’on ne sait plus vraiment à quel saint se vouer.

En définitive si la groupe surprend moins que sur ces précédents EP, l’évolution vers une plus grande variété de registre se fait sentir. Justin et ses comparses semblent toujours œuvrer pour la beauté de la musique en s’employant à créer pour l’un des groupes les plus célestes à l’heure actuelle, on ne peut s’empêcher d’attendre l’album qui fera suite à ce brillant "Lifeline" qui est en tout point une reussite ! Alors quand est-ce que l’on va avoir droit au plat de résistance? Parce que 20 minutes c’est trop court !

17.5/20
avatar
Barak
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 32
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.metalsickness.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum