Benighted - Icon (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Benighted - Icon (2007)

Message par Barak le Dim 2 Déc - 1:53


Bon ben la vla ma chronique:

On ne peut plus parler de débutants ni même de surprise lorsque l’on aborde le cas des stéphanois de Benighted. Après les gifles administrées par "I.C.P" en 2003 puis par "Identisick" l’année dernière, le groupe à littéralement explosé à la gueule de tout le monde passant du statut de petit combo underground à celui de poids lourd du métal français. Cependant, malgré un succès d’estime quasi unanime de la part de la presse, les retombées commerciales ne sont étrangement pas là… Mais il en faut plus pour décourager Benighed. "Bon alors y’a qu’a faire disparaître leur label de toujours, Adipocere Records, ça les calmera peut-être? Non plus ? Et s’ils perdent leur batteur aussi qui les quitte après la tournée d’"Identisick" là ça va les achever?"

Mais non il en faudrait bien plus pour dégoutter Benighted de la scène et du studio. Pourquoi? Parce que s’ils se sont retrouvés sans label, ce fut sans compter sur Osmose Productions qui n’a pas voulu laisser passer pareille occasion de signer l’oiseau rare. Et puis un batteur de perdu, un de trouvé pour ainsi dire, puisque c’est le tout jeune Kevin (même pas 20 ans) qui aujourd’hui tient les baguettes.
Trêve de biographie et plongeons donc dans cet album tant attendu qu’est "Icon", 5eme album du groupe qui pour l’occasion est retourné enregistrer en Allemagne dans les prestigieux Kohlekeller studio (Crematory…), il est vrai qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais cet album alors il ressemble à quoi ? Et bien il reprend le créneau "basique" de Benighted, enfin basique, on ne peut pas dire que le death metal développé par ces 5 gaillards soit commun, puisque le groupe à toujours cherché à faire varier sa musique en utilisant une large palette de styles différents , ainsi on pourra au détour d’un riff se prendre une rythmique black dans la gueule, avant de s’envoyer des gros riffs thrash ou bien encore du bon hardcore qui tache et même du grind pour que tout le monde soit content. Il faut dire que varier les plaisirs n’est pas quelque chose qui rebute les stéphanois, la preuve la plus flagrante étant la voix de Julien. Cet homme là semble à lui seul réunir les cordes vocales de plusieurs chanteurs, puisqu’enchainer un chant growlé typiquement death avec des hurlements éraillés ou quelques bon gruiks des familles en un temps record ne lui fait pas peur.
Dans le même genre, Kevin, le nouveau et tout jeune batteur possède un jeu de batterie proprement hallucinant, rapide, varié, sans concession le jeune garçon à tout du prodige qui ira loin !
Après du côté des cordes c’est toujours autant la guerre, des riffs de bouchers se succèdent à une cadence effrénée giflant l’auditeur à de multiples reprises. C’est efficace comme sur le monstrueux "Saw It All", c’est superbement groovy du côté dela basse sur "Grind Wit" (et son passage rap quelque peu surprenant), bref ça tabasse à tout va.
Au niveau de la prod’, c’est bien simple le groupe détient là son meilleur son tout album confondu, chaque instrument ressort hyper bien et chaque détail est perceptible aisément.
"Icon" ne décevra pas non plus ceux qui étaient tombés amoureux de l’ambiance malsaine des précédents albums, puisque là encore en plus de la musique hystérique on à de nouveau droit à un concept album se tournant sur les maladies mentales même si cette fois-ci le concept est poussé plus loin puisque l’on suit les délires d’un seul et même homme tout au long de ces 39 minutes d’intense frénésie musicale (ce qui n’empêchera pas Jagger de Disbelief de venir poser quelques lignes de chant sur le très bon "Human Circles").

A l’arrivé vous l’aurez donc compris cette dernière livraison des ligériens ne déçoit pas le moins du monde. S’il n’y a plus l’effet de surprise qu’ils nous livraient alors que le groupe était encore vraiment confidentiel, "Icon" n’en reste pas moins une véritable tuerie et un vrai plaisir auditif pour tous ceux qui aiment quand les vertèbres valdinguent dans tous les sens. Avec en plus ce deal avec Osmose on est pas loin de penser que le groupe va enfin accéder à l’échelon supérieur et obtenir la reconnaissance tant d’estime que commerciale qui lui est dû aussi bien en France qu’en dehors de nos frontières…
avatar
Barak
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.metalsickness.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Grishnackh le Dim 2 Déc - 15:54

Depuis le temps que j'attendais une nouvelle chro' de l'homme qui nous à chroniqué il y a 1 an d'ici le mythique Master of puppets que tout le monde a acclamée... bah je suis pas déçu d'avoir attendu I love you même si je connais pas l'album =>
avatar
Grishnackh
Administrateur Hysterique
Administrateur Hysterique

Masculin Nombre de messages : 4767
Localisation : DTC
Date d'inscription : 17/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://metal-band.zikforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Drajl le Dim 2 Déc - 17:12

Sérieux moi j'accroche pas à Benighted ><
avatar
Drajl
God Hard
God Hard

Masculin Nombre de messages : 1270
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 17/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Lazare le Dim 2 Déc - 22:25

Perso je connais pas oO. Mais ça a l'air de roxer pas mal.
avatar
Lazare
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 26
Localisation : En ENFER mwaaaahahahaha (( je connais la sortie))
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://El-bassiste.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Barak le Lun 3 Déc - 19:36

Bjørn T. a écrit:Perso je connais pas oO. Mais ça a l'air de roxer pas mal.


Non ça roxe tout court
avatar
Barak
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.metalsickness.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Lazare le Lun 3 Déc - 20:47

Loooooool XDDDDDD.
avatar
Lazare
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 26
Localisation : En ENFER mwaaaahahahaha (( je connais la sortie))
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://El-bassiste.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Benighted - Icon (2007)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum