Divine Heresy : Bleed The Fifth (2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Divine Heresy : Bleed The Fifth (2007)

Message par Lazare le Mer 3 Oct - 15:16



Après son kickage de Fear Fac', notre gratteu/gros lard préféré, alias Dino Cazares, ne voulant pas rester sur son échec et monta alors Asesino. Fort d'une réputation solide en amérique, Dino voulait un groupe qui se ferait reconnaitre dans le monde entier. Dino engage alors l'ex Hate Eternal/Vital Remains/All That Remains ((déja voyez le niveau donc préparer le lubrifiant)) Tim Yeung et un jeune ((et bel)) inconnu au chant, Tommy Vext. Avec ce line up relativement stable, le groupe entame alors les compos et sortent dans les bacs un album de métal au sens réellement large.

Oui très large meme car il est impossible de classer Divine Heresy. Son niveau de technicité et de rapidité le classerer sans doute dans un death/grind mais son chant et sa structure penche vers un hardcore. Bref mettons au placard tout ceci et concentrons nous sur la galette. Tout d'abord il faut souligner que les membres ne sont ni des puceaux des cordes ou des baguettes. Donc condition sine qua non, on a un truc de fou O_O. La rapidité pourrait nous laisser perplexe voir etre fort indigeste mais que neni. Les tempos changent parfois, la mélodie est explosive, le chant agressif... Les influences sont diverses et tendent parfois vers l'étonnement ((influences flamenco sur le début de Rise of the scorned)). Musicalement toujours, c'est certes très rapide mais terriblement propre : il n'y a pas un riff qui en poussent un autre et tout s'emboite a merveille. En parlant de merveille, penchons nous sur le chant de Tommy. Son organe vocale aurait tendance a cracher du hardcore mais le bougre peut pousser la note très ((très, très)) haute, randant le morceau presque aérien. Dino nous prouve encore qu'il sait utiliser sa 8 cordes et arrive a suivre très bien notre salope qui est dérriere les futs. Pourquoi salope ? Car je n'est jamais vu une vitesse d'éxécution pareil ((mis part Nile mais c'est tout)). Les samples sont très utilisés et confere une atmosphere quasi intime a certains titres. Pour finir, mention spécial au morceau de cloture entierement chanté en clean.

Mon avis : un album qui peut faire rentrer par la grande porte ce groupe prometteur.

Note : 18,5 / 20
avatar
Lazare
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 907
Age : 26
Localisation : En ENFER mwaaaahahahaha (( je connais la sortie))
Date d'inscription : 03/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://El-bassiste.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divine Heresy : Bleed The Fifth (2007)

Message par Blackpsychoz le Mer 3 Oct - 21:55

hé ba mon pralo c'est une belle petite chronique sa!
avatar
Blackpsychoz
Chroniqueurs
Chroniqueurs

Masculin Nombre de messages : 897
Age : 30
Localisation : Angers
Date d'inscription : 30/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://death-and-black.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum